Le 26 novembre, à Vallon Pont d’Arc, s’est tenue une réunion publique d’information sur l’Opération Grand Site des Abords du Pont d’Arc.

L’objectif de cette opération est une « requalification paysagère » du lieu. Cette réunion était un premier rendez-vous ; plusieurs points d’étapes suivront.

Les différents intervenants, Hervé Doutez, Sous-Préfet de Largentières, Laurent Ughetto, Vice-Président du CG07, Paul Lavie, Président du SGGA et Claude Benahmed, Maire de Vallon-Pont-d’Arc, après avoir rappellé le lourd historique autour du projet, ont souligné l’opportunité qu’il représentait pour le territoire.

L’utilisation d’un outil comme l’Opération Grand Site n’est pas une contrainte mais bien une opportunité. Sans l’utilisation d’un tel outil, il n’y aura pas de cadre, le risque sera alors de tomber dans une gestion fragile, avec l’obligation, pour les autorités, de gérer en permanence des conflits.

Ce projet doit à la fois s’adapter à la nouvelle population touristique, à la montée en gamme et s’inscrire dans un cadre de développement durable, tout en respectant l’identité locale. Il n’est, par exemple, pas question d’isoler le village de Chames ou de couper la route des Gorges.

Le document présenté par Claire Dutray, chargée de mission au SGGA, est une note d’intention. Les différents intervenants ont bien précisé, et répété à plusieurs reprises, que le projet lui-même restait à construire avec la participation des différents acteurs socio-économiques.

La démarche s’inscrit dans un cadre de projet de territoire avec une participation des habitants. Le site, véritable porte d’entrée des Gorges de l’Ardèche forme l’écrin paysager de la Grotte Chauvet qui devrait être classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La Combe d’Arc est aujourd’hui un lieu banalisé et dégradé. Il est nécessaire de trouver une gestion adaptée pour qu’il puisse continuer à vivre. Les experts ont constaté que le lieu se fermait peu à peu. En effet, depuis les années soixante-dix, de nombreuses exploitations agricoles ont disparu tandis qu’en parallèle on remarque une présence de plus en plus importante des véhicules. Les parkings de tous types ont petit à petit remplacé les espaces agricoles.

Le niveau de qualité paysagère et la restauration de la lisibilité du méandre seront retrouvés grâce à l’application des quatre objectifs proposés :

A) Réouvrir le paysage :

  • la reconquête de l’espace par les agriculteurs,
  • le traitement des contreforts du Pont-d’Arc,
  • la gestion de la ripisylve,
  • le travail sur les activités touristiques les plus importantes au coeur du site.
  • la suppression des points noirs du site.

B) Maîtriser les impacts de la fréquentation :

  • sortir le stationnement du coeur du site,
  • renforcer le système de navettes.

C) Requalifier les entrées du site :

  • réhabilitation paysagère des aménagements liés aux activités économiques,
  • ouverture paysagère,
  • traitement de l’accès aux sentiers de randonnées.

D) Donner du sens à la visite :

  • favoriser une découverte du site à pied,
  • développer les points de vue sur le Pont-d’Arc,
  • développer l’interprétation et améliorer l’accueil et l’animation.

Il s’agit bien d’une ambition partagée puisque cette note d’intention a préalablement reçu l’accord du Ministère de la Culture et de celui de l’Ecologie.

La concertation de tous les acteurs locaux sera coordonnée par le SGGA avec l’appui des équipes du cabinet Folléa-Gautier. Tout ce travail sera suivi par un Comité Technique ainsi qu’un Comité de Pilotage. Le sous-préfet, le Président du Conseil Général, le Président du SGGA ainsi que les différents services de l’Etat, la Commune de Vallon Pont-d’Arc, la commune de Labastide de Virac et le SMERGC participeront à l’ensemble des Comités.

Le projet devrait avancer très rapidement :

L’étude de requalification paysagère par l’Agence Folléa-Gautier, avec pour objectif de traduire en scénario la note d’intention, sera livrée fin juillet 2013 pour une mise en oeuvre dès 2014.

Le programme d’action de l’OGS, quant à lui, sera livré en septembre 2013.

Des ateliers de tavail avec les habitants devraient voir le jour prochainement ainsi que des permanences à la Mairie de Vallon-Pont d’Arc.

Après une série de questions et de remarques issue de la salle la réunion publique s’est terminée autour d’un buffet.

Quelques points de repère :

OGS (Opération Grand Site) : Une Opération Grand Site est la démarche proposée par l’Etat aux collectivités territoriales pour répondre aux difficultés que posent l’accueil des visiteurs et l’entretien des sites classés de grande notoriété soumis à une forte fréquentation.

SGGA (Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche) : présentation des missions de préservation du patrimoine naturel et culturel, d’information et de sensibilisation des publics et des scolaires.

Un exemple de Grand Site : l’Aven d’Orgnac

SMERGC (Syndicat mixte Espace de restitution de la Grotte Chauvet – Pont d’Arc).